Dimanche 18 Septembre

Esaïe 54:2: “Elargis l’espace de ta tente; Qu’on déploie les couvertures de ta demeure: Ne retiens pas! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux! Car tu te répandras à droite et à gauche; Ta postérité envahira des nations, Et peuplera des villes désertes. Ne crains pas, car tu ne seras point confondue; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l’opprobre de ton veuvage”.

Dieu nous dit de ne pas craindre. Il nous dit qu’il y  a trois choses à ne pas craindre : la honte, la confusion et le déshonneur.

  1. La première peur est en hébreu le mot booshaw qui signifie “pâlir”. Lorsqu’une personne est malade son visage perd ses couleurs. La même chose se produit lorsque l’on fait face à la déception en Dieu. La vie et la joie de marcher avec Lui nous quittent  et nous devenons pâles dans l’Esprit.
  2. Le second est le mot hébreu kaw-lawm qui veut dire « être blessé » Nous subissons blessures et reproches. Je crois que le Peuple de Dieu a vécu cela aux temps d’Esaïe quand ils ont vu leurs parents vivant dans les tribus du nord être emmenés en captivité et perdus pour toujours. Ils se sont sentis blessés dans leur foi et dans leur confiance en la protection de Dieu.
  3. Le troisième mot est kher-paw qui veut dire être disgracié. Imaginez le reproche des Nations contre le Dieu d’Israël voyant la moitié de Son Peuple emmené en captivité et perdu durant les milliers d’années à venir !

L’ennemi de notre âme veut constamment nous rappeler notre péché et nos erreurs du passé. Il veut nous rappeler que nous ne méritons pas la faveur de Dieu.  Il se moque de nous avec de constantes accusations contre Dieu. Le diable veut désespérément nous faire penser que Dieu n’est ni aimant ni bon.  Mais Jésus est mort à la croix spécifiquement  afin de nous libérer du mensonge selon lequel la faveur de Dieu s’acquiert par notre justice. Notre confiance ne se trouve pas dans notre capacité de plaire à Dieu, mais elle est dans la mort et la résurrection de Jésus.

Alors  que nous entrons dans cette dernière semaine de jeûne, il est très important que nous allions au-delà des échecs et des déceptions du passé. Oubliez les accusations du diable et  croyez aux promesses de Dieu.  Ce que Dieu a promis de faire, Il le fera.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :