Mercredi 25 Septembre 2013 : L’humilité, la clé pour restaurer les autres

Galates 6:1 « Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtres spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. »

1 Thessaloniciens 3:9-10  « Quelles actions de grâces, en effet, nous pouvons rendre à Dieu à votre sujet, pour toute la joie que nous éprouvons à cause de vous, devant notre Dieu ! 10 Nuit et jour, nous le prions avec une extrême ardeur de nous permettre de vous voir, et de compléter ce qui manque à votre foi.»

En grec, les mots soulignés dans les deux textes ci-dessus viennent de la même racine. Dans le premier cas, on nous exhorte à restaurer un frère qui a bien évidemment péché contre Dieu. Dans l’autre texte Paul exprime son désir de venir et « restaurer » ce qui manque à leur foi.

Voici le ministère que nous avons tous reçu de Dieu. Ce n’est pas le ministère de juger les autres ou de trouver le coupable. Nous avons reçu un ministère de restauration. C’est pourquoi quand nous adoptons le rôle de juge, les choses tournent mal dans nos vies ou dans la vie de nos proches.

Cependant, quand nous marchons dans l’esprit de restauration, nous dégageons une paix et une grâce qui attireront les autres vers nous. Nous exerçons une influence dans leur vie car ils savent que nous ne les jugerons pas ; au contraire, nous sommes là pour les restaurer.

L’expression « les restaurer » sous-entend deux choses :

1) Ces personnes sont dans le péché.

2) Elles ont un manque dans un ou plusieurs domaines de leur vie.

Ce qui est merveilleux avec le ministère de restauration c’est qu’on ne peut donner que ce qu’on a reçu. On ne peut jamais donner aux autres, si on se voit comme un « expert », sut tout si notre expertise n’est que théorique.  Mais plutôt on touche le cœur d’un autre lorsque nous parlons des domaines où nous étions nous-même dans le besoin. Mon ami, plus tu recevras de Dieu, plus tu auras à donner aux autres.

Autrement dit, si vous voulez avoir un ministère efficace vous devez commencer par reconnaître vos propres péchés et vos propres besoins. L’humilité n’est pas souvent facile à acquérir et conserver, mais, finalement, elle n’est jamais compliquée.

A la fin de son deuxième séjour chez les chrétiens de Corinthe, l’apôtre Paul écrit au sujet de certaines épreuves personnelles qu’il a endurées. Et Dieu lui dit : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. »

Suite à cela Paul a déclaré : « Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. » (2 Corinthiens 12:9)

Nous nous approchons la fin du jeûne.  Quelles sont les domaines dans votre vie où Dieu a travaillé pendant ce temps.  Notez-les, car c’est ici où votre ministère commencerez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :