Mardi, 12 Septembre

Mardi 12 Septembre 2017 : « Katalambano »  (1)

Philippiens 3:12 : Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus Christ. 13 Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ.

Tant de Chrétiens se concentrent sur la première partie de ce passage : je n’ai pas atteint la perfection. Mais la véritable clé est l’expression « saisir ». Paul dit qu’il saisit la chose qui l’a saisi par Jésus Christ. Cette chose n’est rien d’autre que le plan de Dieu pour votre vie. Souvenez-vous de Paul qui était toujours passionné par l’Eglise de Jésus. Mais avant sa conversion, il saisissait l’Eglise pour lui faire du mal. Mais ensuite, le plan de Dieu l’a  saisi  et maintenant Paul est en train de saisir ce plan pour édifier l’Eglise.

En grec, le mot est « katalambano ». lambano signifie prendre dans sa main, ou se saisir de. Mais le préfixe kata agit comme un amplificateur du verbe. Alors katalambano signifie littéralement courir après et saisir avec une force excessive. Et cela implique que vous ne vous fatiguez jamais, et que vous ne lâchez jamais prise, non jamais.

Aux Etats Unis, nous dirions : prenez en possession. La grande différence entre un enfant et un adulte, c’est qu’un enfant ne possède rien. Et ce qu’il pense posséder, il l’a acheté avec l’argent de quelqu’un d’autre. Un adulte gagne de l’argent, économise, projette, et quand il achète quelque chose, il peut dire « cela m’appartient ».

Etes-vous un adulte ou un enfant dans le Royaume des cieux ? C’est merveilleux de pouvoir aller à l’église et profiter d’un temps magnifique d’adoration lorsque c’est quelqu’un d’autre qui a payé le prix de l’exercice, de la prière et de la préparation. C’est merveilleux lorsque l’orateur nous donne un message du ciel que nous n’avons pas payé dans l’intercession. C’est merveilleux lorsque les membres de l’église nous aiment et nous accueillent lorsque nous n’avons rien donné pour le mériter. Mais que se passerait-il si Dieu me demandait de grandir et de devenir un adulte spirituel ? Quelle serait ma réponse si Dieu me disait : Enfant, tu dois maintenant «katalambano » ma volonté pour toi ou alors tu passeras à côté ?

Il est temps de grandir, mon ami. Les bébés spirituels ne font pas avancer le royaume de Dieu sur la terre. Pour cela, vous devez être un adulte spirituel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :