Dimanche 15 Septembre

Romains 12:1-2 – « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.  Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » (LSG)

Je me souviens que lorsque je me préparais pour le Jeûne de Daniel 2015, le Seigneur m’a clairement dit : « Fils, l’endroit où je veux t’amener, tu ne peux pas y aller dans l’état dans lequel tu te trouves. Tu peux rester comme tu es, mais tu ne connaîtras jamais tout le potentiel que j’ai mis en toi. » Le livre, Une Vie Transformée, est le résultat de cette rencontre.

Depuis, je suis en progression. Au cours de l’année civile 2019, l’église a embauché un coach personnel pour m’aider dans ce processus. Je suis convaincu que nous n’aurions pas été prêts aujourd’hui à acheter notre bâtiment, encore moins à envisager la construction d’un plus grand bâtiment à sa place, si je ne m’étais pas résolu à grandir moi-même en Dieu.

Combien de futurs grands neurochirurgiens n’ont jamais pris le scalpel parce qu’ils avaient trop peur d’échouer à leurs examens ? Combien de grands entrepreneurs n’ont jamais créé la société idéale, simplement parce qu’ils craignaient de perdre leur sécurité ? Combien de grands bâtiments imaginés n’ont jamais été construits pour le Royaume des cieux parce que les pasteurs étaient trop immatures pour accomplir la tâche ? Combien d’opportunités ont glissé comme de l’eau entre vos doigts parce que vous n’étiez pas encore prêt à les saisir ?

Paul dit que nous « discernons la volonté de Dieu » lorsque nous nous laissons transformer par le renouvellement de l’intelligence. Le mot grec traduit par « transformé » est le mot « métamorphose », utilisé pour décrire la transformation de la chenille en papillon. Si vous mettez les deux créatures côte à côte, elles auront un aspect très différent, même si elles ont exactement le même ADN.

De la même manière, il y a le « vrai » vous qui se tient devant le Seigneur. C’est l’identité qui est créée dans la vérité de Dieu. Mais cette identité lutte avec le « vieux » vous, pour voir qui sera le maître de votre esprit.

La croissance personnelle commence toujours au niveau de l’âme lorsque nous acceptons premièrement l’identité que Dieu a créée pour nous en Christ. Pour commencer cette deuxième semaine du Jeûne de Daniel, je vous encourage à prendre un peu de temps et, ci-dessous, décrivez cette nouvelle personne que vous êtes en train de devenir : Quel est le caractère de cette personne ? Quels sont les points forts de cette personne ? Quel est votre niveau d’influence ? Et quels sont les dons que vous possédez ? Avoir une image claire du « vrai vous » en Christ vous aidera à devenir cette personne.

Un commentaire sur “Dimanche 15 Septembre

Ajouter un commentaire

  1. Ce passage m’interpelle énormément ce matin : Col. 3:3-10 – « Car vous êtes morts, et VOTRE VIE EST CACHEE avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés. Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l’HOMME NOUVEAU, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. » Que cela devienne une habitude quotidienne pour nous : comme nous ôtons notre pyjama pour nous habiller pour la journée, ôtons le vieil homme et revetons-nous de Christ! « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » (Gal. 2:20)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :