Mercredi 18 Septembre

Colossiens 4:12 (LSG) – « Epaphras, qui est des vôtres, vous salue: serviteur de Jésus-Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que, parfaits et pleinement persuadés, vous persistiez dans une entière soumission à la volonté de Dieu. »

Le plan de Dieu pour toute créature sur terre, est la croissance jusqu’à la pleine maturité. Lorsque nous observons la création que ce soient les animaux ou que ce soit la végétation, nous pouvons constater qu’un lion ou un arbre par exemple ne cesse de se développer jusqu’à atteindre sa pleine maturité pour agir pleinement selon sa nature et son espèce. Un arbre ne va pas décider d’arrêter sa croissance en plein milieu, ou un lion ne va pas décider d’arrêter de se développer avant d’atteindre son plein potentiel de lion, l’un et l’autre continueront d’évoluer pendant toute leur existence. 

Par contre, nous sommes les seules créatures qui avons le choix d’arrêter notre croissance en tant qu’hommes et femmes créés à l’image de notre Dieu. Nous avons le choix de continuer d’apprendre et de grandir, ou de nous satisfaire de là où nous en sommes et d’arrêter de grandir et d’apprendre.

Le plan de Dieu pour l’homme est qu’il soit chaque jour transformé jusqu’à la stature parfaite de Christ sur cette terre.  En tant qu’individu, mais aussi en tant que son Corps qui est l’Eglise. 

Voici deux questions que je me pose : Qu’est-ce que je fais pour grandir en tant que membre de Son Eglise ?  Qu’est-ce que je fais pour que ma croissance soit pleinement profitable au reste du Corps dans lequel Dieu m’a placé ?

Il existe deux domaines de responsabilités pour chaque enfant de Dieu : la responsabilité pour ma propre vie ; et la responsabilité que j’ai envers le Corps de Christ.  En ce qui concerne ma propre vie, quelles sont les actions pratiques que je peux commencer pendant ce temps de jeûne, et que je pourrai continuer même après ?  Et puis, quelles sont les actions pratiques que je peux mettre en place durant ce jeûne au bénéfice de tous les membres de l’église où je suis ?

La responsabilité exige de la discipline et la discipline exige une succession d’actions constantes pour la croissance et la transformation selon la nature de Dieu.

Elargissons notre cœur, élargissons notre façon de penser, demeurons flexibles et enseignables pour accueillir les stratégies et la sagesse qui attirent et gagnent les âmes de notre génération et des générations à venir.

Un commentaire sur “Mercredi 18 Septembre

Ajouter un commentaire

  1. Je pense que le fait d’être décisif est une clé de la croissance. Quand Paul a prononcé ses paroles infâmes aux Corinthiens: « Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j’ai FAIT DISPARAITRE ce qui était de l’enfant… »(1 Cor 13:11), cela me porte à croire que notre façon de parler et notre façon de penser sont des indications de notre maturité. Notre croissance se poursuit alors que nous abandonnons une mentalité enfantine qui risque d’être égocentrique et apitoyante. Les enfants ne prennent pas de responsabilités et n’ont pas de conviction ferme, ils ont donc tendance à être influencés par ceux qui les entourent. C’est pourquoi Pierre a écrit: « Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté. Mais CROISSEZ DANS LA GRÂCE ET DANS LA CONNAISSANCE de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité! Amen! « (2 Pierre 3: 17-18) Heureusement, le Seigneur avait prévu dans son corps des ministères qui nous tiraient de l’indifférence et de la léthargie, nous poussant à la croissance et nous équipant pour la maturité : « pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, NOUS CROISSIONS A TOUS EGARDS en celui qui est le chef, Christ. C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son ACCROISSEMENT selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. » (Eph. 4:12-16) Être étiré et élargi et agrandi implique évidemment ce que nous appelons des « douleurs de croissance « … mais ça vaut le coup!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :