La culture d’alliance

« Dieu leur suscita pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés. » (Actes 13:22)

Au cours de l’hiver 1943, un navire transportant près d’un millier d’hommes traversa l’Atlantique nord pour transférer des soldats américains en Afrique du Nord. Il a été coulé par deux torpilles tirées d’un sous-marin nazi. Alors que le navire commençait à couler, 4 aumôniers militaires ont travaillé ensemble pour sauver autant de soldats que possible. Un prêtre catholique, un ministre réformiste, un pasteur méthodiste et un rabbin juif ont aidé les soldats à monter sur les canots de sauvetage et quand tous les gilets de sauvetage ont été épuisés, ils ont volontiers donné les leurs. L’un des soldats survivants a raconté la dernière fois où les quatre bergers ont été vus : ils se tenaient la main, priaient ensemble, et se bénissaient au Nom de Dieu.

Il est étonnant qu’un homme avec autant de défauts de caractère que David, soit non seulement décrit dans les Écritures comme le grand roi d’Israël, le fondateur de Sion et l’ancêtre du Messie, mais décrit par Dieu comme « un homme selon mon cœur. » Dieu n’est pas menteur, voleur, adultère ou meurtrier – tous les péchés dont David était coupable. Mais on ne se souvient pas de David pour ses erreurs, ses fautes et ses péchés. Il a obtenu de Dieu le témoignage d’être un homme selon Son cœur. Cela soulève alors la question : comment est le cœur de Dieu ? En fait, Dieu est un Dieu d’alliance ; tout ce qu’Il fait sur la terre, Il le fait dans le contexte d’une alliance. David, ayant appris cela tôt dans la vie, l’a gardé jusqu’à sa mort.

Il y a aujourd’hui un esprit de consommation à l’œuvre dans l’Église. Il a séduit de nombreux chrétiens en faisant penser que le christianisme consiste avant tout à obtenir le plus possible de bénédictions divines, tout en redonnant le moins possible. La culture de l’alliance est exactement le contraire. Elle n’hésite pas à se sacrifier, avec la conviction qu’en aidant les autres, on peut faire une différence dans le monde.

La culture de l’alliance a rendu Israël fort contre ses ennemis. Cette culture a rendu la première église forte malgré de grandes difficultés. Cette culture a réuni quatre aumôniers militaires pendant la Seconde Guerre mondiale et leur a donné la possibilité de passer outre leurs différences, afin d’aider des centaines de jeunes hommes et femmes à réaliser leur but dans la vie.

POINT D’ACTION : Renoncez à l’esprit de consommation qui cherche à priver l’Église du Dieu vivant de sa vitalité. Décidez aujourd’hui que, quels que soient vos défauts de caractère, comme David vous serez désormais un homme / une femme d’alliance. Ensuite, renouvelez votre alliance avec Dieu, puis avec votre conjoint(e) si vous êtes marié(e). Enfin, renouvelez-la avec votre famille spirituelle, l’église locale où Dieu vous a implanté. Décidez maintenant que quoi qu’il arrive cette année, vous resterez fidèle à Dieu et aux personnes qu’Il a placées dans votre vie.

CIBLE DE PRIÈRE : Priez pour que l’Église apprenne à marcher dans l’alliance.

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre découverte de ce qu’est l’alliance pour Dieu, vous pouvez télécharger le livre numérique du Pasteur Robert ici ou le commander en version papier ici. Découvrez également les podcasts vidéos sur ce thème ici.

Un commentaire sur “La culture d’alliance

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :